Show Review : Disiz, ce « Rap Genius »

Considéré comme un modèle par des rappeurs tels que Damso ou Hamza, Disiz La Peste revient avec son onzième album, sorti en 2017, après le succès mitigé de « Rap Machine » .« Pacifique » , son nouvel opus est décrit comme contemplatif et mélodieux. Un rap aux inspirations pop qui surprend et séduit par sa musicalité.

En 2018, il entame la seconde partie de sa tournée autour de la France. Nommée « Pacifique Tour » , l’interprète de « Rap Genius » propose un show lumineux et cohérent sur la scène de l’Aéronef que l’on remercie pour l’événement et les places.

Disiz_Pictures-2

Pas du rap mais du Disiz

Après plus de 20 ans de carrière, Sérigne s’est essayé à bon nombre de flow mais s’efforce de rejeter chaque étiquette lui ayant été attribué. A ses débuts caricaturé comme rappeur comique avec son intemporel titre « J’pète les plombs » et « Ultra Bogoss », il a peu à peu été considéré comme sérieux voire conscient avec ses derniers projets tels que « Disiz The End ».

Mais l’artiste franco-sénégalais garde pour leitmotiv l’amour et le partage envers son auditeur. Cela passe par l’évocation de thèmes peu exploités dans la musique urbaine tels que les relations amoureuses ou en dressant un portrait tristement réaliste du quotidien de vie en banlieue comme dans sa trilogie « Lucide ».

Disiz_Pictures-6

C’est par cette longévité et son authenticité que Disiz entre dans son nouveau cycle et livre un album complet, où chacun des 20 morceaux possède son unicité et sa teinte. Loin du rap « fast-food », le projet paraît au premier abord mélancolique mais reste chaleureux et nous accompagne dans des spleens romantiques, à la recherche du temps perdu et de l’enfant resté en lui.

Plus qu’un concert, un concept

La scénographie du show rappelle l’ambiance mystique et cosmique dont est entouré le disque. C’est pendant près d’1h30 que la salle de l’Aéronef s’évadera ainsi au sein du paradis artificiel de l’artiste, illustré par les carrés en arrière-plan qui s’apparentent à des portes d’entrée vers une nouvelle dimension où les cœurs sont en communion.

Disiz_Pictures

L’ouverture du concert sur le titre « Extra-Lucide »  rappelle l’engouement du public et le lien fort qu’il l’unit avec ses fans. C’est devant une foule en liesse qu’il enchaîne ainsi par des titres de son album tels que « Carré Bleu »  et « la fille de la Piscine » , où il évoque ses propres failles, l’échec et la peur du rejet : une vulnérabilité nouvelle qui transperce et apaise le public. S’enchaînent alors des titres plus dansants et sensuels tels que « Marquises » , né du featuring avec Hamza, « Vibes »  et « Menteur menteuse » , où il profite de la dualité du morceau pour séparer le public masculin et féminin.

Le MC s’envole alors vers une pop plus aérienne avec les morceaux « Splash » et « Compliqué » , deux titres de « Pacifique »  dont la musicalité rappelle le belge Stromae à la production derrière les deux titres. Le rappeur d’Évry revient alors à ses bases et réveille un public des plus bouillants qui explose en pogos désordonnées sur la performance sans faute de « Grande Colère »  et « Kamikaze » . L’ambiance est des plus électriques malgré l’absence de ses classique « Bête de Bombe »  et « Rap Genius » , à la déception de certains dans la fosse. Le performeur d’ « une Autre Espèce » n’hésite d’ailleurs pas à se mêler à la foule de l’Aéronef durant le morceau et offre un des nombreux moments forts de la soirée.

 

Disiz_Pictures-3Il annonce alors la fin du concert par son titre favori « Autodance » , qui irradie de bonheur et de l’innocence du rappeur, puis enchaîne avec « Nouveau Logiciel » , le son bonus du « Pacifique » à la dimension très aérienne. Il conclut par le titre « Everything » , confirme une nouvelle fois le lien fort qu’il l’unit avec ses fans : « Je fais pas de concerts mais des concepts, je vise la communion ».

Le concert sensoriel promis sur les affiches semble atteint tant le public a semblé en osmose avec l’artiste. Peter Punk (l’un de ses surnoms) lâche pour finir en beauté l’annonce surprise d’un futur album, dont l’écriture a déjà été achevée ! Il faudra cependant s’attendre à une sortie tardive du projet, Disiz aime prendre son temps en studio. Les fans devront prendre leur mal en patience mais seront sans aucun doute au rendez-vous, comme ils l’ont été durant cette soirée qui a une nouvelle fois confirmé son talent rarement égalé dans le rap français.

Merci.

Disiz_Pictures-5

Article rédigé par Yasser Askar – Photos prises par Anastasia Polak.

Nos remerciements à l’Aéronef pour leur support et à Disiz pour sa performance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s