Review: Le retour de NTM à Bercy le 09 mars dernier

« Ce soir le concert est légendaire, ce soir le public est légendaire, ce soir le rap est légendaire ». Premiers mots de La Fédération Française de Bagarre en première partie du concert du Suprême NTM déjà presque 10 ans jour pour jour après le dernier concert déjà à Bercy.

S’en est suivi Fianso en compagnie du fils de Joey Starr dont les 15 minutes de performance pour chauffer la salle étaient d’avantage un hommage au rap du 93 qu’une mise en valeur de son talent certains.

ntm2

Le moins qu’on puisse dire avec ce concert c’est qu’il se voulait historique. Se moquant régulièrement du centenaire qu’ils font à eux deux le duo Kool Shen & Joey Starr a assumé que leur rap était désormais panthéonisé, qu’ils étaient des bêtes sacrées cette histoire du Hip-Hop français qui a débuté en 1983. L’heure n’est plus de faire leur réputation mais de la conserver. Remplir Bercy pendant 3 soirs avec plus de 45 000 personnes, c’est une manière de dire : « On est encore là ! »

Avec une scénographie simple mais efficace composée des trois lettres géantes de l’acronyme du groupe introduites en lévitant au dessus de la scène sur des basses saturées et les deux chiffres du 93 réparti aux deux côtés de la scène sur les installations ou sont perchés DJ Pone et DJ Rash, le groupe s’offre une grande libertée de mouvements. Ces trois lettres géantes s’animent constamment, s’enflammant sur les refrains de ‘Qu’est ce qu’on attend ?’, se couvrant de Policiers sur ‘Police’ ou prenant les apparences du métro parisien avec ‘Paris sous les bombes’.

Rejoint par de belles gogo-danseuses sur le titre ‘Ma Benz’, on ne peut alors qu’admirer une des grandes forces du Rap Français et du Suprême : Les featurings.

Avec un Lord Kossity enflammé à la voix de Baryton revenant par la suite avec Busta Flex, Raggasonic, Big Red, Le Rat Lucciano et tant d’autres monstres de cette décennie 90, ils délivrent un puissant parfum d’une nostalgie sans rides et permettent des pauses à Shen et Joey. L’apparition surprise d’Oxmo Puccino sur ‘That’s my people’, très bon choix qui électrise la salle et offre un nouveau sens à ce morceau mythique.

Hélas certains des compères du Suprême NTM n’ont pas leur renommée et donc devant un public hétéroclite allant de 16 à 86 ans (oui, oui) on note quelque blanc avec une fosse interloquée des personnes devant elles. Il en est de même pour les lyrics rarement repris par l’audience ce qui gêne la bonne performance du groupe. Un concert du Suprême Nique ta Mère 93 c’est une expérience live, ce n’est ni une exposition de musée ni la cour de récré.

Des petits défauts sont aussi présent dans le groupe mythique, le son n’est toujours pas audible et n’est pas toujours calibré pour les longs couplets de Shen, convenant mieux au vocalises rocailleuses du jaguar Joeyy Starr.

N’ayant pas mis la fièvre pendant des heures avec deux poses tuant la tension ascendante du public, la première étant une belle bataille de DJ mais posée au mauvais moment et une expérience de beatboxing bluffante mais qui aurait pu être mieux employé (en posant dessus par exemple), on ressent les limites du groupe. Ce n’est pas le concert d’anthologie du Zenith de 1998 et la cohésion du groupe ne crève pas les yeux sur la scène, il restent distant, peu de contacts physiques mais témoignent chacun séparément d’une formidable énergie.

Alors que retenir de ce NTM Bercy 2018 ?

Les thèmes des deux rappeurs demeurent tristement encore et toujours d’actualité et leur message inflexible témoigne de leur côté authentique. Extrêmement bien servi, ils se démènent pendant un peu moins de deux heures comme des beaux diables avec un niveau supérieur à la moyenne des rappeurs actuels.

Les anciens qui étaient là depuis le début du Hip-Hop ont pu être déçus par cette performance mais heureux de retrouver deux grand frères irrévérencieux et vrais.

Les jeunes ont pu prendre du recul sur le rap français en plongeant dans son histoire en se disant peut être que c’était mieux avant mais NTM, eux, ils sont encore là.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s