Le très attendu « Lithopédion » sortira la semaine prochaine

 

Après “Salle d’attente”, “Batterie faible” et “Ipséité”, le rappeur bruxellois Damso reviendra le 15 juin avec un nouvel album très attendu.
Si l’univers de Damso intrigue, le rappeur n’en est pas moins un maître de la communication. Comme à son habitude, il a su se jouer des réseaux sociaux. Magicien du teasing, énigme après énigme, il a su transformer son œuvre en l’album le plus attendu de l’année. Il y a environ quatre mois, le Dems révélait le titre de son album, après avoir glissé l’image d’un fœtus calcifié dans la vidéo de son entretien avec Alohanews… “Lithopédion”. Les enchères sont lancées.
34369242_460968921019140_555527167602065408_o
L’album qui s’annonce tout aussi « nwaar » de par son nom, intrigue et déchaine les fans qui interprètent chaque publication du rappeur. Le terme « lithopédion » fût d’abord utilisé dans le milieu du rap par Despo Rutti. Veut-il signifier que le rappeur bruxellois avortera d’un projet déjà imaginé ou même fini ? Le titre “Une âme pour deux” a bien été enregistré des années avant la sortie de ses projets… La discrétion du Dems attise la curiosité des pseudos-enquêteurs pendant que l’artiste évoque un parcours psychologique ou une sorte de « boucle ». Lithopédion serait-il donc le point final d’une œuvre déjà préalablement écrite ?
C’est le 5 mars dernier sur Twitter que Damso répondait simplement à un internaute qui avait découvert la fameuse date. Preuve que le rappeur ne fait rien comme les autres. Lithopédion sera donc disponible sur la plupart des plateformes d’écoute le 15 juin mais est déjà en précommande pour les plus convaincus.
34396823_460969001019132_3632744288837697536_o.png
C’est le titre “Ipséité”, sorti le 28 avril dernier, qui introduit le tant attendu projet. « J’parle des femmes sous Melodyne, hymne national : impossible ». Il revient notamment sur la polémique ayant accompagné la création de “Humains”, l’hymne présumé des Diables Rouges à la Coupe du Monde avant que ce dernier n’ait pu aboutir. Ipséité annonce-t-il la couleur de l’album ? Un album abouti, honnête. Un album qui donne des réponses ? Il est vrai que le mystère plane toujours autour du personnage qu’incarne Damso. Lithopédion répondra-t-il au “Kietu” ?
Vendredi dernier, le rappeur dévoilait enfin la cover et la tracklist complète de l’album tant convoité, après avoir teasé quelques titres, laissant une certaine amertume chez ses fans. La cover, sombre et énigmatique, nous emmène dans un graphisme très imprégné par un univers signé Damso. Presque caricatural.
34339915_460969137685785_4759729993477521408_o.png
La tracklist, quant à elle, présente un subtil mélange de surprise et de sobriété. Sur Instagram, le rappeur avait laissé présumer un featuring avec Booba. Jusque-là rien de surprenant. Mais à l’annonce de la tracklist, aucune trace de son protecteur. La voie tracée par le Dems semble plutôt solitaire. A moins qu’il ait prévu, à l’image du titre “Paris c’est loin”, de diffuser une collaboration ne figurant pas sur l’album. Une émancipation donc ? Pas vraiment puisque le rappeur s’est toujours revendiqué comme étant un autodidacte solitaire, cherchant à crever lui-même l’écran.
34345378_460969344352431_7409511230680858624_n.png
Un seul featuring au programme : avec la talentueuse Angèle. Une compatriote belge sera donc à l’honneur sur le son « Silence ». La présence de la chanteuse viendra, sans doute, bouleverser les codes du rappeur. L’étoile montante de la pop francophone, ayant déjà joué les premières parties de Damso, cartonne et vient de remplir un Trianon avec seulement deux titres sortis officiellement. A noter également la présence de “Ipséité” dans les bonus. A défaut d’être l’hymne de la Belgique, “Humains” devrait de même figurer dans les bonus de l’album d’après une déclaration du rappeur sur les réseaux sociaux. 17 titres donc. 17 titres pour permettre au personnage de revenir sur le devant de la scène… Mais l’a-t-il seulement quittée ?
A J-14 de la sortie de l’ovni que sera surement Lithopédion, Damso, maître du teasing, décide d’accélérer sa promo. Dans la foulée de sa tracklist, il balance un documentaire intitulé « Au Cœur du Lithopédion ».
La vidéo donne ainsi la parole aux producteurs du projets : DJ Ken, Nikola F., Wolfgvng, Nico Bellagio, Ponko, Twinsmatik, Angèle… Ils sont tous présents afin de faire découvrir, de l’intérieur, l’ambiance et la création du futur album. Il est également fascinant d’en apprendre davantage sur le personnage qu’incarne le rappeur : minutieux, calme, perfectionniste. Le documentaire, réalisé par Thibaut Mitre, dessine les contours d’un autodidacte surdoué et inspiré : « Je lui ai donné la prod’ et il a écrit le texte en 20 minutes ».
Le titre “Julien” est cité à de nombreuses reprises par les ingénieurs et beatmakers. Un morceau visiblement frissonnant. A suivre donc de très près.
Le documentaire, tout comme le reste de la subtile et intelligente promotion du rappeur belge, promet un album toujours plus introspectif. Puisqu’au-delà des polémiques qui touchent Damso, il reste avant tout William Kalubi : poignant, honnête, doué d’une plume inégalée, d’une voix planante et d’une palette de flows unique en son genre.
Selon le rappeur, Lithopédion sera un album « complexe » : au travers ses sons, il s’agit donc bien de comprendre Damso bien plus que d’écouter du Damso… Alors vivement le 15 juin !
Inès Zeghloul

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s