20 ans et mille et une vies plus tard, XXX Tentacion s’en est allé

Ce lundi 18 juin, Jahseh Dwayne Onfroy, plus connu sous le nom de XXXTentacion est décédé suite à une attaque à main armée près de Miami en Floride à seulement 20 ans. Cette nouvelle a ému des millions de personnes et suscité un grand nombre de réactions dans le monde du hip-hop, preuve que si le personnage pouvait être contesté, la musique et le talent de X faisaient, eux, l’unanimité.

XXXTentacion serait-il devenu l’artiste qu’il était sans le parcours chaotique qu’il a connu ? La réponse est bien évidemment non. Jahseh Onfroy était un personnage unique dans le paysage musical parce que son oeuvre est imprégnée des épreuves et traumatismes de sa jeunesse. A 20 ans seulement, il a affronté nombre de situations : la prison, les clashs, les bagarres, les polémiques, le succès, la dépression. Elevé par sa grand-mère en raison de la situation financière difficile de sa mère et alors que son père est incarcéré peu après sa naissance, X a rapidement dû apprendre à se battre dans la vie. A 6 ans, alors que son beau-père frappe sa mère, le jeune Jahseh la défend et tente de le poignarder. Plus tard, il est renvoyé de plusieurs écoles et se retrouve vite dans des centres de détention juvéniles. Dans l’un d’eux, il fera la rencontre de Ski Mask The Slump God, son plus proche acolyte dans le monde du Rap US. XXXTentacion a fait face à la violence dès son plus jeune âge et s’est façonné dans cet environnement hostile. Il deviendra finalement le produit du contexte criminogène qui l’entoure.

 

Un personnage des plus complexes entre controverse et génie musical

 

 

 

L’artiste floridien n’a jamais fait l’unanimité de son vivant. Son image controversée s’explique notamment par les accusations de violence contre son ancienne petite amie enceinte (le conditionnel est important étant donné qu’il existe des versions divergentes, de plus, la justice n’a pas encore statué). Par ailleurs, X a souvent fait parler de lui pour ses beefs avec Drake, Migos ou encore RobStone. Le conflit avec ce dernier allant même jusqu’à l’agression sur scène de l’auteur de « Look at Me » en juin 2017. En plus de cette violence permanente qui l’entoure, XXXTentacion est un jeune adulte perturbé et n’hésite pas à aborder dans ses morceaux son penchant dépressif et la solitude qu’il ressent. Une personnalité très complexe qui s’illustre à coups de live Instagram entre tirades dépressives, voire suicidaires, et brillants monologues défendant une « positive vibe », à savoir la nécessité d’aller de l’avant et de donner de l’amour. « Spread nothing but love » aimait-il répéter. Car X n’est pas seulement un rappeur à problème attirant les ennuis, il est aussi un artiste doté d’une sensibilité particulière, soucieux de transformer les événements négatifs qui l’ont frappé en quelque chose de positif. L’objectif n’est pas de dire si XXXTentacion était en réalité quelqu’un de bien. Le rejet d’une partie des auditeurs suite aux polémiques qui lui sont liées est certainement justifié. Mais la proximité avec son public, les messages qu’il délivrait sur les réseaux sociaux (les prises de position anti-drogue, l’injonction à aimer son prochain, la volonté de rendre ses fans heureux à travers sa musique), ou encore sa participation à des œuvres de charité (à l’image de #TheHelpingHandChallenge qu’il a créé et qu’on peut retrouver sur sa chaîne YouTube) illustraient sa volonté de proposer une vision positive de la vie et surtout de sublimer ce qu’il savait faire de mieux : sa musique.

 

 

X savait faire de la musique, et non pas seulement du rap. Révélé par le banger « Look at me » en 2016, il montre très rapidement sa polyvalence, passant facilement de morceaux trap à des inspirations carrément heavy métal. On pense évidemment à l’OVNI « Take a Step Back » avec Ski Mask. Les titres présents sur son compte SoundCloud témoignent de cette schizophrénie musicale. XXXTentacion prend une nouvelle fois tout le monde de court lorsqu’il sort à la fin du mois d’août 2017 son premier album studio intitulé « 17 ». Un format de 22 minutes où l’on plonge dans les recoins de l’âme dépressive de l’artiste à travers des morceaux bouleversants comme « Jocelyn Flores », « Depression and Obsession » ou encore « Save Me ». Porté par le single « Fuck Love » avec Trippie Redd, le succès commercial est sans appel puisqu’il grimpe jusqu’à la 2ème place du Billboard 200. Le deuxième album studio, « ? », paraît en mars 2018 et semble conforter la place d’X au rang de nouvelle superstar de la musique américaine puisqu’il atteint cette fois-ci la première place du Billboard 200. Ce deuxième album est plus éclectique, moins sombre que le précédent. Si l’on retrouve quand même la dimension dépressive et mélancolique de X (« Hope », « changes », « SAD! »), elle se complète avec des titres aux influences rap old school (« infinity » avec Joey Badass), des morceaux rock/métal (« schizophrenia », « Floor 555 ») et même des sons latinos avec l’incroyable « I don’t even speak spanish lol » qui confirme l’idée que XXXTentacion sait quasiment tout faire musicalement parlant.

 

 

Ces derniers jours, des vidéos du floridien en studio circulaient, faisant grimper l’impatience du public, conquis par la qualité de ses deux premiers vrais albums. Cette attente fut brisée par le drame du 18 juin 2018. Ceux qui suivaient de près l’artiste ont pu progressivement découvrir l’homme et sa personnalité. Un type torturé, parfois rattrapé par ses démons, qui tentait d’être quelqu’un de mieux. En définitive, la personnalité ambivalente de X, faîte à la fois de messages positifs et de sombres histoires ont contribué à sublimer son œuvre artistique.

Dignité et réseaux sociaux 

Oxymore. A l’annonce du décès de XXXTentacion, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. On pouvait même visionner une vidéo dans laquelle on voit le rappeur inconscient dans sa voiture. Filmer plutôt que secourir. Penser au buzz que l’image va générer plutôt qu’à la santé d’un homme. Que dire encore des blagues douteuses sur son décès, du nouveau jeu à la mode, « Prenez [citez un rappeur clivant, rendez nous X] », ou des internautes qui saluent sa mort. On pourrait continuer des heures sur la cruauté rencontrée sur les réseaux sociaux. Il serait bon de prendre du recul pour réfléchir sur ce que sont la dignité et la décence. Ce 18 juin 2018, XXXTentacion avait prévu de participer à une oeuvre de charité en Floride. Il est aujourd’hui parti, mais sa musique vivra elle, éternellement.

 

Sans titre.png

 

 

 

📝 Marco Ferri

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s