Show Recap : Alpha Wann fait complet à l’Aeronef

Le rappeur Alpha Wann donnait ce jeudi 17 janvier le coup d’envoi de son UMLA Tour à l’Aéronef de Lille.

20h pétante. C’est à l’heure exacte annoncée, chose suffisamment rare dans le rap pour être signalée, que le rappeur K.S.A donne le coup d’envoi du UMLA Tour. La salle est encore remplie de manière éparse, mais le rappeur du groupe Eddie Hyde, qui forme le label RPTG avec son DJ JayJay, parvient à chauffer le public, alternant les morceaux turn up avec les morceaux plus rappés pour un rendu très efficace.

Au bout de 30 minutes, le rappeur laisse comme prévu sa place à la deuxième première partie de la soirée, Infinit, membre du groupe DenbasFondation et du label d’Alpha Wann Don Dada Records.

Lui va parvenir à faire monter encore l’intensité dans la salle, reprenant les meilleurs morceaux de ses projets NSMLM et Ma version des faits au cours des 30 minutes de son show, et assurant également le show avec un morceau a capella montrant toute sa qualité.

Le public réagit à ses premières parties de manière très positive, signe que la volonté d’Alpha Wann de créer un véritable show de 2h30, avec des premières parties fixes assurées par K.S.A et Infinit, semble pour l’instant être une réussite.

Après quelques minutes de pause le temps de laisser la salle se remplir complètement, Alpha Wann commence son spectacle, au son de Langage Crypté. La foule bouillante, reprend les paroles à l’unisson, et le rappeur fera des pull up sur ses morceaux à plusieurs reprises, surpris par cet enthousiasme. Rapidement, il fera d’ailleurs le constat qu’il a fait une erreur, en prenant l’Aéronef en configuration petite salle : « Les lillois, c’est promis, plus jamais je vous manquerai de respect ». Pendant un peu plus d’une heure, Alpha Wann va reprendre les morceaux les plus efficaces de son premier album UMLA, mais également quelques morceaux issues de sa série d’EP Alph Lauren, qui seront accueillis de la même façon par la salle, preuve que le public venu au concert est connaisseur.

A 22h30, comme prévu, le concert touche à sa fin. Au son du premier single Stupéfiant et noir, le rappeur s’éclipse, pour ne jamais revenir. Il aura offert un show millimétré, fidèle à son album. Pour toucher à la perfection, le rappeur de l’Entourage et 1995 aurait cependant pu ajouter quelques morceaux à sa set list, ou une partie en improvisation, histoire de rompre avec l’enchainement des morceaux, qui a pu créer par moment une impression de monotonie.

 

📝 Thibault Cirier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s