BKL Review: Ty Dolla $ign- Featuring Ty Dolla $ign

       Il est là ! Trois ans après la sortie de son dernier projet solo, Ty Dolla $ign nous a enfin offert “Featuring Ty Dolla $ign”, un album que les fans attendaient de pied ferme depuis la sortie de son excellent projet commun “MIH-TY” avec Jeremih en 2018.

Mathieu LAPEYRE

Ty Dolla $ign, un hitmaker californien

         Avant de parler du projet en lui-même, il me paraît intéressant de présenter Ty Dolla $ign pour les quelques personnes non connectées à la culture Hip-Hop américaine. Perçu par ses pairs comme l’un des pionniers du RnB moderne, Tyrone est un chanteur et producteur de 38 ans originaire de Los Angeles. Présent dans le game depuis la fin des années 2000, sa voix et son perfectionnisme lui ont permis de se faire un nom sur la scène Hip-Hop. Jouant de nombreux instruments et maîtrisant à la fois le chant et le rap, il a fait de sa versatilité sa principale force, lui offrant une emprise totale sur sa production musicale. Il représente actuellement ce qu’il se fait de mieux en termes de RnB mainstream. Concernant sa musique, il arbore un style West Coast très dansant, issu de la culture noire californienne, ainsi que de la culture des clubs de striptease.

Un projet qui porte bien son nom !

         Parlons maintenant de l’album ! Composé de 25 titres, le projet porte bien son nom. En effet, on y retrouve pas moins de 20 artistes différents: Kid Cudi, Post Malone, Anderson .Paak, Kanye, Thundercat, Quavo, Lil Durk, Nicki Minaj, Big Sean, Roddy Ricch, Jhené Aiko, Kehlani, Future, Young Thug, Gunna, 6lack, Musiq Soulchild, Tish Hyman, FKA Twigs… A cette longue liste d’artistes s’ajoutent des producteurs de renom comme Hit-Boy, Mustard, Skrillex, Murda Beatz ou encore Ty lui-même. On comprend alors beaucoup mieux le changement de nom de l’album, passant de “Dream House” à “Featuring Ty Dolla $ign”. Le hitmaker californien explique le choix d’avoir collaboré avec autant d’artistes de par son objectif de produire un projet assez varié pour pouvoir toucher l’ensemble de la scène Hip-Hop. 

Mon premier réflexe suite à l’annonce de la Tracklist a été de me dire que le projet allait être indigeste et incohérent. A ma grande surprise (et satisfaction), “Featuring Ty Dolla $ign” est très digeste, et donne l’impression d’écouter un album réfléchi à la direction artistique homogène, plus qu’une compilation “Summer Hits 2020” blindée de featuring sans réel lien entre eux. Néanmoins, cette impression ne me semble pas paradoxale, au vu de la construction du projet. En effet, ce dernier est en ralité une longue piste de 59:47 minutes découpée en 25 morceaux. Cela s’explique par un travail pointilleux sur les transitions et la production. Le meilleur exemple est sûrement l’enchaînement entre le son “Dr; Sebi”, qui est en fait un couplet “perdu” de Young Thug, faisant la transition parfaite avec son adlib signature “Wooh” au début de “Powder Blue” en featuring avec son protégé Gunna. De plus, le fait que les sons ne fassent en moyenne qu’entre 2 et 3 minutes permet de naviguer rapidement entre les différentes ambiances.

Ty Dolla $ign nous plonge dans un univers West Coast qui lui est propre

Malgré le nombre conséquent de featurings, Ty se démarque sur des très bons sons en solo comme “Nothing like your exes”. On retrouve aussi sur le projet des excellents feats RnB avec Jhene Aiko ou Kehlani. Dans la continuité des précédents projets, Ty nous offre également plusieurs street bangers et sons club avec Lil Durk, Quavo, Nicki Minaj ou Future. Entre sons rappés, chantés avec ou sans auto-tune, le projet marie parfaitement les différentes ambiances. Dans un album principalement RnB, Ty ne délaisse pas les ambiances Jazz/RnB, notamment sur le son “Tyrone 2021” avec Big Sean.

En l’espace d’une écoute, l’auditeur se voit alors transporté au volant d’une Rolls Royce Phantom dans les rues illuminées de L.A, après avoir à la suite d’innombrables efforts, enfin réussi sa vie. Blague à part, ce qui rend sa musique si magique est sa capacité à créer autour de cette dernière tout un univers, remplis à la fois de sensibilité, d’amour, de réussite et de dureté. La cover de l’album accentue le caractère apaisant et mélancolique de sa musique. Cet effet est également renforcé par les thèmes abordés dans le projet. Ty$ ne déroge pas à ses habitudes, P**** Money Weed, freaky girls et love story sont les éléments les plus récurrents au sein du projet. Il y dépeint son lifestyle, ainsi que les sacrifices faits pour en arriver là. Néanmoins, le chanteur n’en oublie pas d’évoquer les sujets qui lui tiennent à cœur. On retrouve par exemple plusieurs références à la lutte antiraciste et aux violences policières, notamment dans le son Real Life avec Roddy Ricch: “ Cops still killing n***** in real life, that’s real life”. Comme souvent, Ty a également réservé une partie de son album pour son frère TC emprisonné pour une peine dépassant les 60 ans, pour un crime qu’il n’aurait selon lui pas commis. On peut alors l’entendre parler au téléphone, évoquant sa lutte contre un système de justice corrompu au côté de l’avocate Jessica Jackson et de Kim Kardashian, ainsi que ses espoirs de pouvoir un jour sortir de prison. On retrouve également un second interlude laissant place au talent du chanteur nigérian Burna Boy. 

        Bien qu’il serait trop long de traiter de l’ensemble des morceaux du projet de façon précise et pertinente, je vous propose alors mes trois coups de coeur de l’album: 

1/ “Real Life” featuring Roddy Ricch: Bien que le fait que ce morceau soit une masterclass ne soit pas une surprise, après le succès de leur feat commun “Bacc Seat” sur l’album de Roddy, les deux artistes californien reviennent dans une ambiance bien différente. Ce morceau traite de sacrifices, de violences policières et principalement de réussite. La phase attestant le mieux de la mentalité du son est sans hésiter: “Did a song with Beyonce and Jay-Z, So many sacrifices, this ain’t happen overnight ». 

2/ “Track 6” featuring Kanye West, Anderson .paak, Thundercat: Ce qui pourrait être une simple chanson d’amour est sublimée par le talent des artistes présents sur le son. Parfait exemple de la versatilité de Ty Dolla $, on le retrouve sur un couplet chanté et un couplet rappé. De plus, les featurings apportent une réelle plus value au morceau. Avec Kanye West au pré refrain, Future au adlibs au début du morceau, Mr. Talkbox à la mélodie, c’est cependant Anderson .Paak qui sort du lot avec un couplet rappé selon une science du placement qui rendrait fou les “connards du rap”. 

3/ “Your Turn” featuring 6lack, Musiq Soulchild, Tish Hyman: Le morceau nous adresse un magnifique message de positivité et de self-love, accompagné d’une instrumentale produite par Ty, D Mile et Ali P. Guitare, violon, ce morceau nous plonge dans une ambiance Jazz/RnB respirant la musicalité. De plus, le passage vers une instrumentale plus sombre à la fin du morceau, au moment de l’arrivée de 6lack apporte une vibe particulière, remplie de doute, comme si l’artiste d’Atlanta venait s’interroger sur tout ce qui a été dit plus tôt dans le morceau. 

Un album qui s’inscrit dans la lignée des très bons projets sortis par Ty.

Dans un style à la fois mainstream et fidèle à son univers, le chanteur californien nous emmène dans les rues de L.A aux côtés d’artistes aux univers tous différents. Il est impossible de rester insensible à la qualité de sa musique, laissant transparaître une versatilité et musicalité hors norme. Sans révolutionner un style dont il fait déjà partie des boss, Ty revient nous prouver sa grandeur avec ce projet. 

Pour les curieux souhaitant en apprendre plus sur Ty Dolla $ign, je vous conseille fortement de regarder l’épisode de “Song Exploder” lui étant dédié sur Netflix. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s